Jumelage

Les jumelages se sont développés peu après la fin de la seconde guerre mondiale. Élus et citoyens étaient déterminés à éviter tout nouveau conflit en Europe : l’objectif de ce nouveau concept de jumelage était de resserrer les liens entre les nations et de les réconcilier. Orléans et Dundee en 1946, Montbéliard et Ludwigsburg en 1950, furent les premières villes à signer un « Serment de Jumelage ».

Aboutir à une meilleure connaissance et à une meilleure compréhension entre les pays a contribué aussi de manière très concrète à la construction de l’esprit européen.

 

« Les jumelages, c'est la rencontre de deux communes qui entendent proclamer qu'elles s'associent pour agir dans une perspective européenne, pour confronter leurs problèmes et pour développer entre elles des liens d'amitié de plus en plus étroits. »
C'est ainsi que Jean Bareth, l'un des pères fondateurs du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), définissait les jumelages au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ce faisant, il a identifié les valeurs premières qu'incarnent les jumelages : l'amitié, la coopération et la compréhension entre les peuples en Europe.

 

Par la convention de janvier 1998, les quatre villages du Pays de Gallie, à savoir Saint-Nom-la-Bretèche, Chavenay, Crespières et Feucherolles, ont signé un accord de jumelage avec Rösrath, ville allemande située à côté de Cologne. Elles ont confié à un Comité de jumelage la mission de mettre en œuvre cet accord afin de « favoriser l’établissement de relations entre les habitants des quatre communes et ceux de la ville jumelle, dans tous les domaines, afin de permettre une meilleure connaissance réciproque dans une perspective de construction européenne ».

Le Comité de jumelage, association très active de notre commune, proposent de très nombreuses activités à l’ensemble de la population.
Pour la contacter : jumelage.paysdegallie@gmail.com